Réconforter les collectifs – Parole à Arnaud Carré

Article by · 29 juin 2020 ·

Réconforter les collectifs

La pandémie a semé le chaos dans nos organisations : Quels impacts a eu cette crise sur les collectifs ? Qu’ont-ils vécu ? Qu’est-ce que l’on retire de l’expérience ?

La pandémie d’une part et les mesures mises en place pour l’endiguer d’autre part représentent des expériences inédites et à l’instauration brutale. Le virus, comme le confinement ou l’appel à la distanciation entre les individus génèrent de l’incertitude et de la détresse pour une grande part de la population. Cette pandémie a aussi la particularité d’avoir impacté tout le monde. En effet, toutes tranches d’âges, tous niveaux socio-économiques, tous pays et continents ont connu une forme de « changement de trajectoire ». Dans ce contexte, il est relevé que les inégalités et fragilités ont pu se trouver renforcées. Mais par ailleurs, il semblerait que l’inédit des situations ait aussi conduit à de la résilience et de l’adaptation, favorisant l’innovation et la flexibilité. 

 

Comment se réorganiser et capitaliser collectivement sur cette période ?

Les individus comme les collectifs ne peuvent que tirer profit d’une démarche de bilan. Cela peut paraître coûteux voire pénible après ces derniers mois, mais il faut prendre ce temps. La période a été rude voire néfaste pour les personnes comme pour les structures, tant sur des plans psychologiques qu’économiques. Il faut néanmoins prendre le temps de l’analyse pour tenter de réparer ce qui a été fragilisé lorsque nécessaire. De nouvelles manières d’anticiper et de prévenir les complications lorsque notre société entre en « mode dégradé » sont aussi à imaginer. En somme, identifier au sein de nos fonctionnements et activités ce qui est des menaces et des opportunités à l’issue de crises de ce type. 

Quels sont les rôles des managers pour réconforter les collectifs ?

Il me semble que les personnes qui sont en situation d’encadrement sont amener à endosser un rôle central dans la mesure où ils constituent un repère dans des organisations qui ont été perturbées. Pour ainsi dire, les personnes qui seraient dans des organisations sans repères managériaux seraient dans des situations délicates. Les managers ont un rôle clé dans la démarche de bilan et de propositions précédemment évoquée. Ils ont un rôle de recueil de la parole et devraient être amenés à rendre objectives les expériences et suggestions pour renforcer les accompagnements. Ces temps autour de la parole sont à proposer et à faciliter, telle une main tendue en respectant l’engagement personnel. Cela peut s’organiser tant individuellement qu’en groupe. 

 

Quelles sont les suggestions/et ou conseils à formuler aux dirigeants pour accompagner les équipes ?

Dans un récent échange pour la Fondation de l’Université Savoie Mont Blanc, nous indiquions qu’il fallait tenter de résorber la distance affective et sociale. Premièrement, rassurer les équipes sur la protection sanitaire. Cette ré-assurance a pour vertu de limiter les incertitudes et ainsi les états de stress et d’anxiété. De manière globale, cela participe à diminuer des risques psycho-sociaux (RPS) potentiellement élevés en sortie de confinement. Deuxièmement, permettre de générer du lien entre les personnes. Tous les éléments probants ou pertinents qui favorisent l’empathie, les esprits d’équipe et le soutien social sont à rechercher. Par exemple, instaurer des temps d’échange sur le ressenti actuel en début de réunions, ou bien proposer une rencontre collégiale pour évoquer l’état économique de la structure. Troisièmement, dans le respect des mesures barrières, aménager des espaces et des temps collectifs plutôt que de les prohiber.  Enfin, mener des études longitudinales sur l’état des individus et des collectifs, associant des acteurs sanitaires et sociaux et de la recherche, permettrait d’avoir un regard objectif sur la situation, les outils et les éventuels changements à conduire. 

 

_ _

Arnaud Carré, Maître de Conférences Habilité à Diriger des Recherches – Univ. Savoie Mont Blanc

Équipe Prévention du Laboratoire Inter-universitaire de Psychologie (LIP/PC2S)

Psychologue spécialisé en neuropsychologie et approches comportementales et cognitives


    Leave a comment

    X